Calendrier des manifestations

Calendrier des manifestations

Calendrier des manifestations

Zone 30 art public : Bone Palace Ballet

Zone 30 art public a le plaisir d'accueillir Flynn Maria Bergmann & Noura Gauper

Dans un corps. Contorsionner son cœur afin qu’il ressemble à un saule pleureur. Dans un corps. Palper l’écho d’un silence au fond d’un coquillage. Dans un corps. Pardonner à la mort. Dans un corps. Accueillir la tendresse charbonneuse d’un poème d’Alejandra Pizarnik. Dans un corps. Fusionner la violence de l’enfance au masque de l’oubli. Dans un corps. Fendre les étoiles. Dans une photographie. Déployer les gris en des tambours de lumière. Dans une photographie. Transformer une oreille en diadème, péninsule, crotale. Dans une photographie. Bomber le dos en pensant au tableau Purple Hills de Georgia O’Keeffe. Dans une photographie. Offrir son côté vulnérable. Dans une photographie. Réserver son anus pour d’autres jeux. Dans une photographie. Archiver son propre effacement comme disait Jacques Derrida. Dans une vitrine. Enlever le haut, puis le bas, et puis rire en murmurant kiss my ass. Dans une vitrine. Se plier en quatre, non se déplier en six comme un mustang galopant sous la pleine lune. Dans une vitrine. Étreindre le souvenir d’une femme violon immortalisée par Man Ray. Dans une vitrine. Écouter les secrets lovés sous vos respirations. Dans une vitrine. Être coincé entre les mots révélation & kidnapping. Dans une vitrine. Pourchasser un alphabet qui rêve de Pina Bausch.
Dans une ville. Embrocher les voitures avec des mains qui prient. Dans une ville. Faire rouler sous sa langue Gimme Danger des Stooges. Dans une ville. Écrire une phrase d’un coup de pied travesti en éventail de porcelaine. Dans une ville. Faire gémir les néons en hurlant les premiers vers de Howl de Ginsberg. Dans une ville. Traverser les rues comme dans un film de Wim Wenders. Dans une ville. Courtiser les catastrophes et réconforter les mendiants. Dans un regard. Caresser l’invisible. Dans un regard. Chercher à créer une vague qui embraserait l’horizon. Dans un regard. Et si
seulement les veines au-dessus d’un pubis tatoué pouvaient être aussi bouleversantes que l’empreinte du corps plâtré de Francesca Woodman. Dans un regard. Espérer écarteler des cils en poussière d’ossements. Dans un regard. Onduler à la recherche des parfums de Merleau-Ponty. Dans un regard. Mi-oiseau, mi-forçat. Dans un poème. Psalmodier Vertige de l’amour avec les dents d’une colonne vertébrale. Dans un poème. Jouer au domino avec les métamorphoses de l’égo. Dans un poème. Rêver d’une rencontre aussi définitive que le baiser entre la folie et la beauté. Dans un poème. Avouer que sans la délicatesse inouïe des deux coquelicots entrelacés de Robert Mapplethorpe, aucune de ces vitrines n’aurait vu le jour. Dans un poème. Tendre la main à travers une transparence qui voudrait se briser en mille morceaux. Dans un poème. Se taire et laisser une forme d’innocence éclabousser le trottoir.
A voir
Annuaire communal
Adresses utiles en ville de Sierre
Carte interactive
Géolocalisation de tous les points d'intérêt de la Ville de Sierre.
Plan du site  |  Powered by /boomerang - Design by Molk & Jordan
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok

Quel visage pour Sierre en 2040?

Pour découvrir la stratégie d'aménagement du territoire
de la Ville de Sierre, rendez-vous sur territoire-sierre.ch