FR DE
A A
Sierre

Raccordement eau, électricité, gaz

Raccordement eau, électricité, gaz

Electricité, gaz, eau: tous les renseignements sont disponibles ci-dessous.

Raccordement eau, électricité, gaz

Electricité, gaz, eau: tous les renseignements sont disponibles ci-dessous.

Tous les détails et renseignements concernant le raccordement eau - électricité - gaz se trouvent sur le site web de notre fournisseur OIKEN.

 

Information concernant la présence de chlorothalonil dans l'eau potable

Dans le cadre de la campagne nationale d'analyse des eaux potables, des prélèvements ont été réalisés dans les puits qui alimentent la commune de Sierre.

Ci-dessous vous trouverez les réponses aux questions les plus fréquemment posées. En cas de questions supplémentaires, vous pouvez contacter le

027 324 08 21

Qu'est-ce que le chlorothalonil?

Le chlorothalonil est une substance active admise depuis les années 70 dans les produits phytosanitaires en tant que fongicide. Il a été utilisé principalement dans la culture des céréales, des légumes, de la vigne ou des plantes ornementales.

Les métabolites, elles, sont les résidus de cette substance qui peuvent s’infiltrer dans les eaux souterraines et par conséquent, dans l’eau potable.

Pour plus d’informations : rendez-vous sur le site de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV).

 

Comment remédier à cette contamination des eaux ? Que va-t-il se passer à Sierre ?

Pour remédier à ce problème, plusieurs solutions sont possibles : le mélange des eaux (procédé de dilution), l’utilisation d’une source conforme non contaminée (déviation du réseau) ou toutes autres mesures correctives similaires.

Cependant, à Sierre, les possibilités pour diminuer la teneur en métabolites de cholorothalonil sont limitées. En effet, Sierre dépend à 70% d’eau provenant de la nappe phréatique. Si cette source devait être enlevée du réseau de distribution d’eau potable, la ville en manquerait cruellement. C’est pourquoi, les spécialistes du réseau cherchent une méthode efficace pour assainir l’eau et entrer dans les valeurs limites demandées par la Confédération.

 

Pourquoi une découverte si tardive de la présence de ces résidus dans l’eau potable ?

Cette substance, découverte sur le plateau suisse depuis quelques mois, n’était pas recherchée dans les analyses demandées par l’Ordonnance sur la protection des eaux (OEaux). Après avoir découvert des traces de métabolites de chlorothalonil dans la région du plateau Suisse, la Confédération a demandé à tous les gestionnaires de réseaux d’eau potable d’effectuer de nouvelles analyses. C’est pour cette raison que ces métabolites ont été découvertes il y a peu.

 

Comment est contrôlée l’eau de Sierre en règle générale ?

De manière générale en Suisse, l’eau potable est extrêmement contrôlée par des analyses régulières et des mesures précises.

Le réseau d’eau potable de Sierre est constitué de 160 kilomètres de canalisations pour distribuer l’eau aux plus de 17 000 habitants de la ville. Chaque année, plus de 200 prélèvements sont effectués en différents lieux (source, nappes, fontaines, robinets, etc.) et sont transmis au Laboratoire cantonal de la consommation et affaires vétérinaires (SCAV) pour analyses.

Dans ce cadre, OIKEN SA est mandaté par la Ville de Sierre pour gérer au quotidien les contrôles et garantir ainsi à la population sierroise la qualité de l’eau de la ville. Chaque jour, 5 personnes veillent sur le réseau afin de garantir un approvisionnement sain.

 

L’eau potable est-elle toujours consommable ?

Selon l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), les consommateurs peuvent continuer de boire de l’eau potable dans laquelle on a détecté des métabolites du chlorothalonil. Les exigences fixées pour l’eau potable en Suisse sont très élevées et font l’objet de contrôles stricts pour veiller au respect des normes en vigueur.

Les métabolites de substances probablement cancérigènes, tel que le cholorothalonil, sont indésirables dans l’eau potable. À long terme, ces substances sont admises uniquement à des concentrations infimes, le seuil légal étant fixé à 0,10 µg/l. Les distributeurs d’eau, les communes et les cantons doivent veiller à trouver des solutions durables pour assurer le respect des exigences légales.

 

Est-il dangereux de consommer cette eau ?

Selon l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), il n’y a pas de contrindication à la consommation de l’eau présentant des traces de métabolites. Des études sont en cours au niveau international pour déterminer le seuil maximal tolérable avant que ces métabolites aient un effet indésirable et à long terme sur la santé des consommateurs.

Sur le plateau suisse, des données supérieures à 10 fois le seuil légal toléré ont été détectées. En Ville de Sierre, la valeur la plus élevée équivaut à 1.3 fois la norme.

 

A voir
OIKEN SA
Fourniture d'électricité, eau et gaz
Place de l'Hôtel de Ville
3960 Sierre
027 617 30 00
http://www.oiken.ch
Traces de métabolites dans l'eau: mesures en cours
Une campagne de prélèvement réalisée par le Service de la consommation et des affaires vétérinaires valaisan (SCAV) ainsi que par OIKEN a montré que des métabolites du chlorothalonil étaient présents en faibles quantités dans les puits exploités par le réseau d’eau potable de la Ville de Sierre. OIKEN ainsi que la Municipalité vont prendre des mesures pour respecter les normes. L’eau reste potable et peut être consommée par la population.
Sitemap  |  Powered by /boomerang - Design by Molk & Jordan
By continuing to browse this site, you agree to the use of cookies to improve your user experience and to provide website statistics.
Read the legal notice ok