Sierre, capitale suisse du vin


vendredi 17 août
25.1 °C
relevé à 12h10

En 1 clic

Guichet virtuel

Guichet virtuel

Carte journalière CFF

CFF
Envoyer à un ami
Print article

Taxe au sac: questions-réponses

Vais-je payer davantage? Comment trier le plastique? Que faire des déchets verts? Vous trouvez sur cette page une synthèse des informations les plus utiles sur l'introduction de la taxe au sac dès le 1er janvier 2018.

Ce questions-réponses est organisé en rubriques. Cliquer pour accéder aux thèmes qui vous intéressent.

 

• Nouveaux sacs taxés obligatoires

• Trier mes déchets

Informations au sujet des centres de tri

Entreprises

Manifestations

Financement

Nouveaux sacs taxés obligatoires

Les sacs à ordures taxés sont blancs, avec des inscriptions en rouge. Sous le slogan, «Trier, c’est pas sorcier!», on trouve la mention «sac officiel taxé pour déchets ménagers incinérables, Région Valais romand». Au dos du sac sont présentés les pictogrammes de tous les déchets que l’on peut trier.

Le coût varie en fonction de la grandeur/contenance du sac.

• CHF 0,95 – sac de 17 litres
• CHF 1,90 – sac de 35 litres
• CHF 3,40 – sac de 60 litres
• CHF 6,20 – sac de 110 litres
 

Là où vous achetiez vos sacs poubelles jusqu’ici: dans les commerces alimentaires et en grandes surfaces.

Non, pas du tout. Le lieu d’achat du sac n’entre pas dans le processus de rémunération de la Commune par la taxe. Celle-ci se fait au prorata des tonnages d’ordures livrés à l’UTO par chaque commune.

La taxe au sac finance la collecte et l’élimination des déchets dans la Commune. Elle remplace l'ancienne taxe ménage. Une deuxième taxe, qui existait déjà, finance les frais des infrastructures de ramassage: c'est la taxe de base, facturée aux propriétaires, calculée selon le volume du bâtiment. Dès 2018, cette taxe passe de 10 à 13 cts par mètre cube.

Aux mêmes endroits qu’avant: dans les moloks/conteneurs individuels à ordures de toute la ville (Sierre en compte plus de 200) ou à l’écopoint de votre quartier.

Dès le 1er janvier 2018, la Ville de Sierre offre un lot de sacs à l’occasion de chaque naissance via la consultation parents-enfants du CMS. Toutes les informations sur ce lien.

Il faut différencier déchets verts et déchets gastros. Tous les déchets verts (déchets de cuisine mais uniquement aliments crus) peuvent être pris en charge par un collaborateur du CMS, acheminés et déposés à Chétroz. Par contre, les déchets alimentaires cuits ne sont pas acceptés à la déchetterie de Chétroz et doivent être jetés dans le sac taxé. La Ville de Sierre teste actuellement, en collaboration avec l’UTO, un système de ramassage des déchets gastros auprès de homes, restaurants, etc. Les premiers résultats montrent qu’à ce jour, la collecte et le traitement de ces déchets sont plus onéreux que l’incinération.

La Ville de Sierre a chargé le CMS (Centre médico-social) d’appliquer les mesures d’accompagnement en faveur de personnes qui ont des besoins spécifiques durables liés à un problème de santé. Les personnes concernées trouveront davantage d’informations sur ce lien.

Les anciens sacs ne sont plus acceptés dans les moloks à ordures. Vous pouvez les utiliser pour vos rangements et emballages personnels à la maison.



Trier mes déchets


Les déchets de jardin ( branches, feuilles, gazon, etc.) et les déchets alimentaires (épluchures, restes de repas). La meilleure solution est de composter ces déchets vous-mêmes. Si vous n’avez pas la possibilité de le faire, vous pouvez les amener à la déchetterie. Attention: pour des questions d’hygiène, de salubrité et de qualité de recyclage, seuls les déchets crus sont admis à la déchetterie. De plus, les sacs biodégradables, compostables et méthanisables vendus dans les différents commerces de détail ne sont pas acceptés en déchetterie (voir ci-après). Les déchets verts/biodéchets sont valorisés pour la production de biogaz et d’engrais dans notre usine intercommunale Gazel de Vétroz.

Depuis plus d’une année, nous ne fabriquons plus de compost à la déchetterie de Sierre. Les déchets verts sont acheminés après broyage à l’usine intercommunale Gazel à Vétroz. Cette usine est majoritairement en mains de l’association des communes de l’UTO. Elle fabrique aussi du compost. Il faut distinguer deux filières de récupération: celle des déchets verts (branches, feuilles, pelouse etc...) et celle des déchets gastro (déchets de cuisines, fruits et légumes, reste de repas, etc...) La Ville de Sierre teste en collaboration avec l’UTO un système de ramassage des déchets gastro sur l’ensemble du territoire communal. Malheureusement, à ce jour, la collecte et le traitement des déchets gastro sont plus onéreux que l’incinération. Pour des questions de salubrité, les déchets alimentaires cuits ne sont pas admis en déchetterie.

Vous pouvez les mettre dans votre compost personnel. Qu’est-ce qu’un compost et comment en tenir un? Réponse ici. Si vous n’avez pas de compost, vous pouvez apporter vos déchets alimentaires crus (épluchures, restes de fruits et légumes) à la déchetterie. Attention: les sacs biodégradables, compostables et méthanisables vendus dans les différents commerces de détail ne sont pas acceptés en déchetterie (voir ci-après). Les déchets alimentaires cuits ne sont pas admis pour des questions de salubrité. Il faut donc les éliminer via les sacs d’ordures taxés.

Ces sacs vendus dans les différents commerces de détail ne sont pas acceptés en déchetterie.
L'entreprise traitant actuellement les "déchets-verts et biodéchets" issus de la déchetterie de Chétroz n'accepte pas les sacs biodégradables, méthanisables ou compostables. Des problèmes surviennent en effet au niveau du pompage ainsi que sur le plan mécanique dans la chaîne de traitement et de valorisation des déchets. De plus, il a été constaté que lorsque ces sacs étaient acceptés, une part non négligeable de sacs plastiques était également déposée, avec pour conséquence une pollution du compost produit.

La gestion de la déchetterie est assurée par 4 collaborateurs, soit 3 postes à plein temps. Un passage de cinq à six jours d’ouverture impliquerait une dotation supplémentaire en personnel. Ce qui impacterait directement les coûts de fonctionnement. Il conviendrait dès lors de s’assurer que les montants des taxes affectées à ce poste le permettent. Cette éventuelle augmentation de l’offre proposée aux usagers devra être analysée après le bilan du premier exercice comptable. En effet, les impacts de la nouvelle configuration de la déchetterie, de son nouveau système de gestion ainsi que de l’augmentation de la population desservie devront être analysés avant d’envisager de nouvelles hausses de charges.

Les poubelles à tri sélectif, chères à l’achat, sont plutôt compatibles avec des endroits surveillés tels que les écoles, les administrations, les gares, les bureaux etc...) Elles sont déjà en place dans plusieurs de ces lieux. La collecte des PET ou des papiers dans des lieux non surveillés implique une baisse significative de la qualité du tri. De nombreux plastiques ou autres déchets se retrouvent dans ces poubelles, et la qualité du recyclage est compromise. Ces déchets finissent donc par être incinérés au lieu d’être recyclés. Pour ces raisons, nos écopoints ne sont pas munis de conteneurs à PET et il n’est pas prévu d’installer de nouvelles poubelles à tri sélectif dans les lieux publics.

Il n’existe pas de filière de récupération crédible et efficiente du plastique en Suisse actuellement, à l’exception du PET. C’est pourquoi toutes les matières plastiques sont incinérées avec les ordures ménagères. Tous vos déchets en plastique doivent donc être jetés avec les ordures ménagères. Les plastiques propres en matière dure de grande taille qui n’entrent pas dans un sac de 110 litres peuvent être jetés à la déchetterie dans la benne «Encombrants». Certains contenants en plastique (bouteilles de lait ou de produit lessive) sont également récupérés par les grands magasins, qui possèdent leurs propres filières de recyclage. Pour que le plastique ne remplisse pas votre sac poubelle trop vite, soyez astucieux: pliez-le, compactez-le ou remplissez-le d’autres déchets.

A ce jour, près de 30 collaborateurs des Services techniques sont assermentés et formés pour établir des constats d’infraction. De plus, nous avons équipé différents écopoints pour permettre l’installation de caméras mobiles. Depuis 2013, nous avons établi plus de 700 constats concernant des personnes domiciliées sur la commune et plus de 500 constats portant sur le tourisme des déchets. Neuf infractions sur dix ont débouché sur une contravention allant de 100.- à 300.-

Une solution visant à permettre aux habitants de Granges, Grône et Chalais de bénéficier des services de la déchetterie de l’UTO est sur le point d’aboutir. Dès lors, les Grangeards devraient profiter d’un service comparable à celui offert à Chétroz.

Pour savoir quoi trier et où, consultez notre tableau des déchets. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, appelez le 027 452 04 14 pendant les heures de bureau.

Non. Mais avec le nouveau système, vous renoncez à faire des économies si vous ne triez pas. La Ville de Sierre amende les personnes qui ne respectent pas les règles liées au ramassage des déchets:

• interdiction d’abandonner ordures et encombrants sur la voie publique
• interdiction de jeter ses déchets en vrac, sans sac, dans le molok à ordures
• interdiction de jeter un sac non taxé dans le molok à ordures (dès le 1er janvier 2018).

Les amendes oscillent entre 100 et 1000 francs, selon la gravité des faits.

La litière d'animaux domestiques, de composition majoritairement minérale, qui plus est souillée par des déjections, ne peut entrer dans le processus de compostage et de méthanisation. Ce type de déchets doit être déposé dans les sacs à ordures taxés.

Cette problématique relève d'un fonctionnement totalement privé au sein des immeubles, et n'engage pas de directives communales. Les déchets issus d'immeubles en PPE appartiennent à leurs propriétaires. Les apports en déchetterie devraient être comptabilisés et reportés sur tous les habitants. Chaque ménage dispose d'une carte d'accès en déchetterie, qui autorise la gratuité pour l'apport d'une tonne de déchets par carte. Les apports devraient dès lors être répartis sur l'ensemble des cartes. Une solution économique et efficiente serait que les habitants prêtent leur carte à tour de rôle au concierge chargé de l'évacuation des déchets.

Une deuxième solution, moins économique, serait d'utiliser uniquement la carte du concierge. Celui-ci imputerait les frais de déchetterie sur les dépenses courantes de l'immeuble. Inconvénient: le quota de gratuité d'une tonne est plus vite atteint.

Une demande de carte à la déchetterie de Chétroz peut toutefois être effectuée via le formulaire ad-hoc, à télécharger sur la page suivante : "Documents à télécharger"

Un questionnaire de demande de carte d'accès à la déchetterie de Chétroz pour les entreprises, sociétés, clubs, associations, immeubles en PPE est disponible en ligne. Les apports effectués avec cette carte seront facturés à l'adresse du bénéficiaire selon les tarifs communaux, dans leur intégralité si la société n'est pas fiscalement assujettie sur la Commune de Sierre.


Informations au sujet des centres de tri


Sierre met à votre disposition 200 moloks à ordures, 10 écopoints et 2 déchetteries. Horaires et situation des différents points de tri dans le guide de gestion des déchets de la Ville de Sierre. Quel déchet pour quel emplacement? Consultez ce tableau.
 

Non, sauf pour quelques rues qui bénéficient de ce service en 2017. Dans ces zones qui ne sont pas équipées en moloks, les habitants devront déposer leurs sacs à ordures (sacs taxés dès 2018) pour le ramassage, comme ils le font déjà actuellement. Le ramassage des cartons/papiers dans tous les quartiers (premier mercredi du mois) est maintenu, ainsi que celui des sapins de Noël en début d’année et la collecte itinérante des déchets spéciaux au printemps.

Oui. Mais l’apport des déchets sera plafonné dans un premier temps à 1 tonne par an et par ménage, afin d’éviter les abus. Pour contrôler le poids des déchets et la provenance des usagers, les déchetteries intercommunales seront équipées de balances électroniques et d’un système d’identification. Chaque ménage sierrois recevra sa carte d’accès d’ici fin 2017.

A l'instar des balances de cuisine, la précision de mesure du poids est dépendante du poids maximal acceptable sur la balance. Comme la balance de la déchetterie peut accepter plusieurs dizaine de tonnes, sa mesure ne peut être donnée qu'à l'arrondi de 10 kg, selon les indications de l'Institut fédéral de métrologie. Cela signifie que le poids qui vous sera imputé sera toujours ramené à la dizaine la plus proche. Cela est tout à fait compréhensible lorsque les quantités amenées pèsent plusieurs dizaines de kilos. Les arrondis à la hausse comme à la baisse se compensent statistiquement entre les différents passages des usagers. Par contre, si les apports sont très faibles et ne représentent que quelques kilos, il se pourrait que la représentativité des mesures soit quelque peu bousculée. Nous appelons les usagers à regrouper leurs apports à la déchetterie. Autrement dit: au lieu de plusieurs voyages avec peu, prévoyez moins de voyages avec beaucoup. Au-delà de la question de la mesure du poids, l'impact environnemental de nombreux apports de faibles quantité représente un bilan à la fois financier et environnemental très peu performant.

Non. Le logo «poubelle» indique que vous devez jeter ces déchets dans votre sac à ordures.  

Deux fois oui. La Commune dispose de systèmes de vidéosurveillance fixes et mobiles. 20 agents assermentés sont habilités à amender les contrevenants.
Dans les écopoints, il est interdit:

• d'abandonner ordures et encombrants sur la voie publique, hors des moloks
• de jeter ses déchets en vrac, sans sac, dans le molok à ordures ménagères
• de jeter un sac non taxé dans le molok à ordures (dès le 1er janvier 2018)
• de jeter les déchets inadéquats dans les moloks spécialisés.

Les amendes oscillent entre 100 et 1000 francs, selon la gravité des faits.

La Ville est attentive au développement des quartiers. Elle va compléter l’offre de bennes et moloks au fur et à mesure, selon les besoins


Entreprises

Les entreprises sont également soumises à la nouvelle taxe au sac. Celles qui produisent d’importantes quantités peuvent bénéficier d’une collecte spécifique en conteneurs et recourir à des sacs non taxés pour rassembler leurs déchets. Dans ce cas, les conteneurs doivent être équipés d’une puce électronique permettant d’identifier leur propriétaire et d’enregistrer les données de pesage. Ces informations permettront d’établir une facture personnalisée tenant compte du poids effectif des déchets. La taxe est de CHF 410.- la tonne. Pour tout renseignement, merci de prendre contact avec le service de l’environnement, 027 452 04 14.

Oui, avec deux systèmes à choix: soit l’entreprise remplit son conteneur avec des sacs taxés, soit elle demande une taxation au poids. Dans ce deuxième cas, le conteneur sera équipé d’une puce électronique pour l’enregistrement et la facturation de la quantité de déchets, au prix de CHF 410.- la tonne. Pour tout renseignement, merci de prendre contact avec le service de l’environnement, 027 452 04 14.




Manifestations

Oui, ils sont soumis aux mêmes conditions. En fonction de la quantité de déchets à évacuer, ils peuvent soit utiliser des sacs taxés et les jeter dans les moloks à ordures, soit commander une benne spéciale: la mise à disposition de la benne, le transport et la prise en charge des déchets leur seront facturés par la Commune ou par une entreprise de transport selon les disponibilités.


Financement


Seules les entreprises peuvent déduire la somme qu’elles consacrent à l’achat des sacs taxés. La taxe au sac n’est pas déductible pour les particuliers. En revanche, la taxe de base est déductible pour tous les contribuables.

La taxe au sac n’est pas une taxe supplémentaire. Elle remplace la taxe ménage. Comme elle dépend des efforts de tri de chacun, il est difficile de l’estimer. Si vous triez déjà vos déchets, vous ne devriez pas payer plus qu’avant. La taxe ménage coûtait un peu plus de 100 francs par habitant et par année, ce qui équivaut à 52 sacs taxés. Par exemple, une famille de 4 personnes qui utilise 4 sacs poubelle par semaine paiera le même montant qu’auparavant. En revanche, la taxe de base, calculée selon le volume du bâtiment d’habitation, va augmenter. Sur sa facture annuelle, la même famille de 4 personnes qui vit dans un appartement de 150 m2 , devra s’attendre à une augmentation d’environ 80 francs.

La taxe de base finance les frais liés aux infrastructures de ramassage: elle est calculée selon le volume du bâtiment. A Sierre, cette taxe n’a subi aucune augmentation depuis 15 ans, alors que les frais liés à l’offre de tri n’a cessé de se développer. C’est pourquoi cette taxe sera adaptée en 2018. En passant de 10 à 13 centimes par m3 de bâtiment, elle reste l’une des plus basses du canton.

 
 

Retour

Cité de l'énergie Commune en santé Technoark
Hes-so
Info-territoire | Numéros d'urgences | Annuaire communal | Contact