Sierre, capitale suisse du vin


samedi 23 mars
2.7 °C
relevé à 07h10

En 1 clic

Guichet virtuel

Guichet virtuel

Carte journalière CFF

CFF
Envoyer à un ami
Print article

Sierre, Chippis, Chalais et Grône poursuivent la réflexion sur la fusion

publié le 06.03.2019
Selon une première étude d’opportunité, une fusion entre les quatre communes serait bénéfique pour l’avenir des quatre collectivités. Les Conseils municipaux de Sierre, Chippis, Chalais et Grône ont décidé de poursuivre le processus de réflexion autour de leur destin commun.
L’étude d’opportunité menée par le bureau spécialisé SEREC a mis en évidence les avantages, inconvénients et défis d’une éventuelle fusion. Les quatre communes ont activement participé à cette première réflexion, à travers un comité de pilotage (Copil), composé de douze conseillers communaux, des secrétaires communaux et dirigé par un bureau formé des quatre présidents. Premier constat: par leur proximité territoriale et leurs préoccupations quotidiennes, ces collectivités partagent une communauté de destin. Les points de vue et objectifs sur les différents domaines de la gestion publique se rejoignent fréquemment. Assurer des services de qualité à la population est la préoccupation principale des quatre municipalités. L’aménagement du territoire et la vitalité  économique représentent des défis majeurs pour leur avenir. 
  
Sierre, Chippis, Chalais et Grône collaborent déjà activement dans une quinzaine de secteurs différents, du social à la sécurité en passant par les énergies, les forêts ou encore les écoles. Les membres du Copil estiment qu’un renforcement de cette intercommunalité n’apporterait pas de plus-value significative par rapport à la situation actuelle. En revanche, une fusion aurait des effets bénéfiques sur les domaines évalués (économie, territoire/environnement, social/société, gouvernance et services à la population). Parmi les avantages relevés: l’augmentation de l’attractivité économique, la réalisation d’un aménagement cohérent du territoire, l’augmentation des spécialisations et des compétences des services publics. Les points d’attention soulignés relèvent de la représentativité et de l’identité. 
 
La nouvelle commune s’étendrait sur 6,5 hectares et compterait environ 24'000 habitants. Elle comprendrait un centre urbain, entouré d’une zone périurbaine et des territoires de montagne, avec Vercorin et les richesses naturelles du Vallon de Réchy. 
 
A l’issue de cette étude d’opportunité, les quatre municipalités se sont prononcées en faveur de la poursuite du processus de réflexion. Prochaine étape, qui débutera au courant de ce printemps: esquisser les contours de la future commune et établir un pré-rapport de fusion en y intégrant les populations. Le rapport final et le vote populaire ne sont pas prévus pour cette législature. Si toutes les étapes du processus aboutissent, la fusion pourrait se concrétiser à partir de 2025.  
 
 
 

Retour

Cité de l'énergie Commune en santé Technoark
Hes-so
Info-territoire | Numéros d'urgences | Annuaire communal | Contact