Sierre, capitale suisse du vin


lundi 17 juin
27.1 °C
relevé à 19h10

En 1 clic

Guichet virtuel

Guichet virtuel

Carte journalière CFF

CFF
Envoyer à un ami
Print article

Les Sierrois bons élèves du tri des déchets

publié le 27.03.2019
La quantité d'ordures ménagères a diminué de 33% en 2018.
La quantité d'ordures ménagères a diminué de 33% en 2018.
Moins de déchets, plus de tri. Le bilan 2018 de la taxe au sac est excellent pour la Ville. La quantité d'ordures incinérables a baissé de 33% par rapport à l’année précédente. Le tout en respectant largement le principe d’autofinancement.

321 kilos par an et par habitant de déchets incinérables en 2017, 215 l’an dernier. 12 mois après l’introduction de la taxe au sac le 1er janvier 2018, les chiffres délivrent une logique réjouissante. Les Sierrois ont moins jeté. Et beaucoup mieux trié. C’est particulièrement criant pour les papiers et cartons, le verre, le fer et l’aluminium. Au lieu de finir dans les sacs poubelles, ils ont été apportés dans les moloks des écopoints. Résultat : 443 tonnes supplémentaires récoltées pour les papiers et cartons, 216 pour le verre et 36 pour le fer et  l’alu. La Ville s’est adaptée quasiment en temps réel à ce changement radical. Elle a rajouté l’an dernier 11 moloks pour le papier et 2 pour le fer et l’alu.
En plus de mieux trier, les Sierrois ont produit globalement moins de déchets. Avec 503 kilos par an et par habitant, Sierre passe nettement en dessous de la moyenne du Valais romand (568 kg/h).

Côté finances, le feu est au vert

Plus étonnant, les apports en déchetterie ont diminué. On l’explique par les incertitudes liées à la taxe au sac avant son introduction, notamment sur la gratuité du dépôt en déchetterie jusqu'à 1 tonne. Fin 2017, beaucoup ont nettoyé caves et greniers, redoutant d'arriver rapidement à la limite des 1'000 kilos. Craintes infondées. En 2018, moins de 2% des ménages ont dépassé ce quota.
Le bilan est tout aussi heureux côté finances. Rappel de la règle de base de la gestion communale des déchets: dépenses et revenus doivent s’équilibrer selon le principe de l’autofinancement. C’est largement le cas en 2018, avec un excédent de recettes de 254'000.- Cette somme a permis de rééquilibrer un fonds de soutien, qui sert à la fois de tirelire pour les années plus difficiles, et de réserve pour de nouveaux projets.
 

 
 

Retour

Cité de l'énergie Commune en santé Technoark
Hes-so
Info-territoire | Numéros d'urgences | Annuaire communal | Contact