Sierre, capitale suisse du vin


mercredi 19 décembre
1.1 °C
relevé à 10h10

En 1 clic

Guichet virtuel

Guichet virtuel

Carte journalière CFF

CFF
Envoyer à un ami
Print article

Agglo Valais central : c’est parti

publié le 05.12.2018
De Ardon à Salquenen, l'agglo Valais central réunit 19 communes et totalise un tiers de la population valaisanne. La vision régionale en est le socle.
De Ardon à Salquenen, l'agglo Valais central réunit 19 communes et totalise un tiers de la population valaisanne. La vision régionale en est le socle.
La Confédération débloquera 32.3 millions de francs pour des projets centrés sur la mobilité dans le territoire de l’Agglo. La Ville de Sierre est concernée au premier chef.

Les 19 communes de l’agglo bénéficieront de la manne confédérale pour cofinancer 45 projets concrets. Ce soutien donne une bouffée d’air à des collectivités publiques parfois confrontées à des contraintes financières dissuasives. Berne couvrira en effet 35% des dépenses. Les communes et le canton ont six ans pour lancer leurs projets. Investissement global: quelque 135 millions de francs.
L’agglo va d’abord régler ses horloges. Dès 2019, des plans directeurs intercommunaux détermineront les besoins et assureront la cohérence de l’ensemble. «Une vision régionale est nécessaire pour faire face aux pressions démographiques, urbanistiques et économiques croissantes», souligne le président de Sierre Pierre Berthod.

Les projets sierrois

Place Beaulieu, entrez sans frapper. La nouvelle place deviendra la porte d’entrée de la vaste zone de rencontre du centre-ville. Elle se vivra en zone piétonne, sur une petite portion de l’Avenue Général-Guisan.  Elle fera également office de plaque tournante pour le trafic en provenance de l’ouest et du nord de la ville (via l’Avenue du Marché), et vers le sud en direction du parking de la Gare. 
Coût reconnu par la Confédération: 6.4 millions.



Rendez-vous à la gare. Ouverture d’un nouvel accès routier à la gare à partir du pont de Beaulieu, transformation de l’actuelle Avenue de la Gare en zone piétonne, aménagement coordonné de l’espace laissé par les friches ferroviaires… Le secteur de la gare donnera un nouveau cœur au centre sierrois, tout en assurant la liaison à la gare routière et au nouveau centre de formation dévolu à la HES et l’Ecole de commerce.
Coût reconnu par la Confédération: 2.8 millions.

 


A vélo ou à pied vers Ecossia.
La zone est déjà un pôle sportif de premier plan. C’est dans les accès qu’intervient l’agglo, avec la création d’une traversée réservée aux piétons et aux cyclistes sur le pont qui enjambe le Rhône à Noës (photo ci-contre). A terme, cette liaison s’inscrira dans un itinéraire dédié à la mobilité douce sur les deux rives du fleuve.
Coût reconnu par la Confédération: 1.9 million.


Du centre au Rhône, tout en douceur.  La liaison empruntera une route à trafic modéré (zone 30 sur l’Avenue des Platanes) avant de longer les voies industrielles de chemin de fer. Pour pousser jusqu’au fleuve, il suffira d’emprunter un passage sous la route de Lamberson et la route de transit. Cette liaison de mobilité douce fera un trait d’union entre le centre et les berges du Rhône.
Coût reconnu par la Confédération: 0.69 million.


Agriculture, éviter la dispersion.
L’objectif de l’agglo est de créer un cœur agricole sur des terrains compacts et reliés. On se concentrera aussi sur la limite des terres cultivables et leur intégration à des zones de loisirs ou de tourisme.

 

 

Une vision régionale. Les plans directeurs intercommunaux assureront un lien entre les planifications cantonales et communales. Ils fourniront aux municipalités des outils précieux de planification du territoire.






 

 
 

Retour

Cité de l'énergie Commune en santé Technoark
Hes-so
Info-territoire | Numéros d'urgences | Annuaire communal | Contact