FR DE
A A
Sierre

Comptes 2021 : la Ville dans les chiffres rouges

Comptes 2021 : la Ville dans les chiffres rouges

Des recettes fiscales en baisse, des résultats sur les aménagements de production électrique moins bons que prévus et une situation altérée par les effets du covid: ces éléments ont eu un impact sur les comptes 2021 de la Ville, qui accuse une perte plus lourde que prévue.

Comptes 2021 : la Ville dans les chiffres rouges

Des recettes fiscales en baisse, des résultats sur les aménagements de production électrique moins bons que prévus et une situation altérée par les effets du covid: ces éléments ont eu un impact sur les comptes 2021 de la Ville, qui accuse une perte plus lourde que prévue.

Une fois de plus, l’année 2021 boucle sur des chiffres rouges. Cette situation est le résultat d’une conjonction de facteurs défavorables. Ceux-ci découlent en partie de situations qui échappent à la maîtrise de la commune, qui poursuit ses efforts pour utiliser ses ressources avec toute la rigueur qui s’impose. L’excédent de charges se monte à 5.95 millions, soit CHF 180'000.– de plus que ce que prévoyait le budget. La marge d’autofinancement s’établit à 6.9 millions, en retrait de CHF 825'000.– par rapport au budget.

Des facteurs multiples

Les aménagements de production électrique réalisent une performance très en deçà des attentes. Mais les perspectives sont optimistes: il y a de sérieuses raisons de penser que, dans les années à venir, les aménagements de production électrique puissent dégager des recettes nettes. La demande en énergie renouvelable de qualité devrait s’accroître sur les marchés de l’électricité. En parallèle, l’avenir se présente de manière incertaine concernant l’offre en énergie fossile. Ces deux éléments laissent présager une augmentation des bénéfices des participations de la ville.

Le fort excédent de charges s’explique également par des éléments fiscaux. Si les recettes des personnes physiques ont été meilleures que prévu (+ 1.8 million), ce n’est pas le cas des personnes morales. Les recettes de celles-ci accusent une baisse de 2.8 millions par rapport au budget. Cette diminution s’explique en grande partie par le secteur de l’industrie d’exportation qui a fortement souffert des effets du Covid. La situation sanitaire exceptionnelle a également eu d’autres effets sur les recettes de la ville. Le TLH, les piscines ainsi que les parkings publics ont subi une forte baisse de leurs entrées, alors que leurs charges d’exploitation sont restées constantes.

Des investissements ralentis par le covid

A l’instar de 2020, les investissements ont continué à souffrir de la situation sanitaire qui a compliqué et ralenti de nombreux projets. Le taux de réalisation atteint 81 %. Cela représente 12.1 millions bruts, un niveau qui reste faible en regard de la moyenne pluriannuelle.

Une embellie en vue

Enfin, la commune accueille favorablement la décision du Parlement valaisan concernant la participation des villes-hôtes au frais de l’enseignement tertiaire. Cela représente à terme une économie nette d’environ 3.5 millions de francs par année. Cette mesure devrait entrer en force d’ici 2023 et aura une incidence positive graduelle sur les comptes de la commune. Ces différents éléments font raisonnablement espérer une embellie dans les prochains comptes de la ville.

A voir
Comptes et budgets
Consultez les publications financières de l'Administration communale.
Sitemap  |  Powered by /boomerang - Design by Molk & Jordan
Indem Sie die Website weiterhin nutzen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu, um die Nutzererfahrung zu verbessern und Besucherstatistiken zur Verfügung zu stellen.
Rechtliche Hinweise lesen ok